Comment mordent les serpents

Les serpents sont des êtres fascinants et très particuliers. Leurs morsures sont souvent sans danger. Je vais voir avec vous quelques points de l’anatomie du serpent. Les organes qui leur sont propres, expliquer certains cas de morsures. La plupart des serpents ne mordent que pour manger ou se défendre, très peu attaquent. Cet article fait suite à celui ci : Pourquoi mon serpent m’a mordu?

L’organe de Jacobson

Les serpents sont quasiment aveugles. Ils utilisent leur langue séparés en deux pour capter les molécules d’air. Puis en renvoyant la langue dans leur gueule, l’organe de Jacobson analyse de quel côté les molécules d’air sont les plus chauds. Si les molécules d’airs sont chaudes c’est qu’un animal à sang chaud est passer par là. Le serpent se dirigera dans cette direction, pour trouver sa proie. Tout ce processus se déroule très vite et remplace la vue des serpents. La plupart des animaux possèdent l’organe de Jacobson, même les humains mais il est surtout actif chez les serpents et les scinques.

Les organes sensitifs du serpent

Les fossettes thermosensibles

Situés au dessus de la gueule ces trous sont visibles sur les pythons, certains boas et les crotales.Ils permettent de détecter le rayonnement infrarouge émis par une source chaude. Cela leur permet de repérer et de capturer des proies à sang chaud comme des oiseaux ou des mammifères. Les fossettes thermosensibles sont différentes selon les espèces. Chez les crotales elles sont situés entre les yeux et le nez alors que chez les pythons elles sont situés juste au-dessus de la bouche. De très faibles stimulation (une différence de 3 millièmes de degré au contact de la terminaison nerveuse) suffisent à donner naissance à un message qui atteint le cerveau

La constriction

Beaucoup de serpents utilisent la constriction pour tuer leurs proies. C’est le cas de tout les serpents non-venimeux hormis les piscivores et les insectivores.  Comme la constriction sert à étouffer la proie en comprimant ses poumons, les serpents piscivores et les insectivores n’ont pas besoin. En plus ils sont difficiles à enlacer et sont avalés directement. Certains serpents en captivité deviennent feignants et ne font plus la constriction, surtout si la proie est déjà morte. Pour éviter cela vous pouvez secouer un petit peu la proie avec la pince.

Le venin des serpents

C’est une autre stratégie de chasse des serpents principalement. Certains venins servent juste à pré-digérer la proie, d’autres paralysent la proie pour qu’elle ne s’enfuit pas. Même les serpents les plus dangereux ne lâchent pas tout leur venin sur une attaque, puisqu’il met longtemps à refaire un se reformer. Pour élever un animal venimeux il faut suivre un nombre important de protocole et de réglementation et ils sont soumis à un certificat de capacité.

Comment donner la proie

Je conseille de donner des proies décongelées pour éviter une souffrance supplémentaire non nécessaire.  En plus il est difficile de stocker beaucoup de souris vivantes chez vous. Pour le bien être de l’animal vous pouvez varier les proies. Selon la taille de votre animal vous pouvez donnez différents rongeurs ou des petits mammifères.

Une fois sorti du congélateur la souris il existe plusieurs méthodes pour décongeler la proie. A vous de voir laquelle vous convient le mieux. Une fois décongelé et à bonne température, utilisez tout simplement une pince en métal vendu en animalerie et saisissez la souris ou le rat par le cou. Si votre serpent ne le saisis pas de suite, vous pouvez laisser la proie morte quelques heures dans son terrarium mais jamais de proie vivante. Si votre serpent n’en veut pas ne le forcez pas et revenez la semaine prochaine. Cela peut persister plusieurs semaines, tant qu’il ne perd pas de poids ne vous inquiétez pas.

Conclusion

Les serpents sont principalement des animaux peureux qui se défendent quand ils se sentent attaquer. Il existe plusieurs méthodes d’attaques de leur part, tous n’utilisent pas la constriction et très peu sont venimeux. Bien donner la proie est aussi importante, soyez à l’aise pour mettre en confiance le serpent.

Si vous avez aimés cet article n’hésitez pas à le partager et à le commenter, vous pouvez voir tous mes autres articles sur https://monterrariumvivant.fr

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*