Les UV chez les reptiles

Dans cet article je détaille la relation entre les UV et les reptiles, suite à cet article Les 3 éléments essentiels aux reptiles. Les UV se trouvent partout et sont nécessaire au développement de toute espèce végétale ou animale. Chez les reptiles en particulier les UV permettent la croissance et la synthèse de la vitamine D3. Je vais expliquer simplement comment les UV doivent être présentés aux reptiles. Les UV sont des rayonnements invisibles à l’œil humain mais certains oiseaux, reptiles ou insectes y sont sensibles. Attention, tous les reptiles n’ont pas les mêmes besoin en UV et il faut pour s’en rendre compte voir la façon de vivre et l’écosystème dont provient l’animal. Un animal fouisseur ou vivant en pleine jungle n’aura pas les mêmes besoins qu’un reptile terrestre désertique.

Les différents UV

Il existe trois types d’UV. Les UV-A, B et C. Un fort éclairage UV stimule l’accouplement et l’appétit des lézards héliophiles. Un lézard héliophile est un lézard qui a un grand besoin de lumière. L’effet contraire se produira chez les lézards ombrophiles. Les lézards héliophiles vivent généralement dans un milieu désertique voir semi-désertique et terrestre.

Les UVA sont utiles au métabolisme, ils traversent facilement la couche d’ozone et vont profondément dans la peau de l’humain, jusqu’au derme. Ils représentent près de 95% du rayonnement qui atteint la surface de la terre. Ils ont des effets bénéfiques sur la coloration et la vitalité des reptiles.

Les UVB permettent de synthétiser la vitamine D3.Ils représentent 5% du rayonnement qui atteint la surface de la terre. Sa longueur d’onde optimale pour synthétiser la vitamine D3 se trouve entre 290nm et 315nm et entre 315 et 335nm pour la régulation de cette synthèse.

Les UVC eux sont toxiques et ne traversent pas la couche d’ozone. Ils sont fortement cancérigènes.

Les UV sur le spectre électromagnétique

Comment procurer des UV à son reptile

Attention, le verre arrête une grande partie des rayonnements UV. Il faut faire passer la lampe à l’intérieur du terrarium. C’est à prendre en compte surtout si vous avez des grandes plantes. Les reptiles savent réguler eux mêmes leurs besoins en UV ainsi qu’en chaleur. Il est important pour cela de leur laisser plusieurs points à différentes distances de la lampe.

Les trois façons classiques de procurer des UVB

La première est le contact au soleil. SI les températures extérieures les permet vous pouvez créer un enclos grillagé, ils disposeront de plus de place et de plus UV. Cela se fait notamment pour les tortues terrestres comme la tortue Hermann. Son avantage c’est que l’hiver elle peut aussi le passer dans son enclos, il suffit juste de lui mettre un petit abris rarement pas suffisant pour la plupart des reptiles.

Le deuxième éclairage est le tube fluorescent. Ce tube est assez long, il en existe plusieurs modèles. Le but est qu’il fasse une bonne partie de la longueur du terrarium. N’hésitez pas à mettre une branche ou autre assez près des lampes, à partir de 20cm de distance leur impact est faible. C’est le plus utilisé, il en existe trois sortes selon les besoin de vos animaux.

La troisième solution est la lampe à mercure. Plus puissant mais aussi plus cher, il est surtout nécessaire pour les terrariums vertical. En effet les néons perdent une grande partie de leur indice UV après 20cm de distance alors sur un terrarium de 1m de haut il est nécessaire d’utiliser une lampe à mercure. Leur durée de vie est plus importante mais leur effet est moins diffusé, évitez pour les terrarium très long et très bas. Par exemple pour un animal fouisseur cela me semble être une mauvaise idée, il faudra privilégier des néons si nécessaire.

Quel valeur d’UVB donner ?

Les 2.0 sont les plus faibles, elles servent aux animaux fouisseurs, aux nocturnes et peut servir aux amphibiens et aux serpents. C’est l’indice le plus discutable certains n’en mettent pas estimant que cela ne sert à rien d’autres l’utilisent uniquement sur certaines périodes. Le 5.0 sert pour des animaux vivant en forêt et en milieux tropicaux. Utilisé pour bons nombres de geckos et des caméléons entre autre, il est indispensable pour ces espèces. Le 10.0 signifie qu’il y a 10% de rayonnement UVB. Il est indispensable pour les reptiles habitant des milieux désertiques et non fouisseurs. Comme le Pogona Vitticeps. Ces lampes ont une durée de vie limité ( 6 mois 1 an) et perdent en rayonnement au fur et à mesure de leur utilisation.

Conclusion

Si il n’y avait qu’une phrase à retenir ce serait: les UVB permettent de synthétiser la vitamine D3. Il faut se préoccuper des UVB, même si les UVA sont aussi importants. Les UVA se trouvent dans chaque lampe, et la température suffit à déterminer les besoins en UVA de votre reptile. Pour un terrarium horizontal et désertique privilégié un tube fluorescent et pour un terrarium plus vertical la lampe à vapeur de mercure semble plus intéressante. Ça reste à voir au cas par cas selon les critères énumérés ci-dessus.

1 Trackback / Pingback

  1. Le Pogona, parfait pour débutants ! - Mon terrarium vivant

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*